Comment sauvegarder une base SQL Serveur

2 méthodologies sont possibles pour sauvegarder vos bases SQL Serveur : l’utilisation des fonctionnalités natives de backup SQL Serveur ou celle du VSS (Shadow Copy). Avantages et inconvénients de ces 2 alternatives …

Solution préconisée par Kiwi Backup : dump de votre base

  1. Paramétrez la fonction de backup existant en natif dans les fonctionnalités de SQL Serveur. Ce backup crée tous les jours un fichier dump de votre base. Attention, ce fichier doit toujours garder le même nom afin de profiter de la technologie incrémental octet Kiwi Backup.
  2. Intégrez le dossier contenant ce fichier dans la sauvegarde Kiwi Backup
  3. Tous les jours, votre base est externalisée et sécurisée

Avantages : solution la plus sûre en cas de crash de la base d’origine. En effet, elle permet de restaurer la base complète facilement et rapidement car la sauvegarde inclut le paramétrage de votre base SQL Serveur qui peut donc redémarrer immédiatement. Par ailleurs, la sauvegarde estcréée en local, ce qui permet de toujours avoir à disposition une sauvegarde récente en cas de mauvaise manipulation d’un utilisateur. Enfin, cette solution permet de choisir les bases à sauvegarder.

Inconvénient : nécessite de mettre en place le backup natif de la base SQL Serveur et de sauvegarder le dump de celle-ci.

Solution VSS (Wikipedia – article en anglais)

Cette 2ème solution fait intervenir la technologie Microsoft® de shadow copy. Le principe consiste à sauvegarder les espaces de stockage de SQL Serveur à chaud grâce à un snapshot VSS. Lors du backup le système d’exploitation informe SQL Serveur qu’il souhaite une version stable et intègre des fichiers. SQL Serveur suspend alors les écritures disque pendant la durée du backup. En fin de backup, le snapshot est détruit.

  1. Activez le VSS dans le système d’exploitation
  2. Activez le VSS dans Kiwi Backup
  3. Intégrez le dossier contenant ce fichier dans la sauvegarde Kiwi Backup

Avantage : plus simple à mettre en oeuvre

Inconvénients : difficultés à restaurer sur une machine différente : le paramétrage de SQL Serveur doit être strictement identique. Pas de sauvegarde locale. Risque élevé d’oubli d’un des fichiers de table en cas de changement du mode de stockage programmé par l’administrateur de la base. Impossibilité de choisir les bases à sauvegarder.