La sauvegarde en ligne, un passage obligé

Le magazine EDI (l’Essentiel de la Distribution Informatique) réalise une étude sur la sécurité des données dans son 1er numéro, daté de septembre 2010.

A propos de la sauvegarde en ligne, le journaliste en charge du dossier estime : « Cette nécessité s’impose avec autant de force que naguère l’antivirus.[…]De plus en plus d’éditeurs cherchent à accroître leur part de marché en jouant sur les coûts. Pour deux raisons au moins. La première, c’est que les VAR et les SSII doivent […] non seulement apporter la valeur ajoutée nécessaire à la formation et à l’accompagnement de l’utilisateur potentiel, mais encore rester fortement compétitifs par rapport aux autres modes d’archivage.

C’est pourquoi une société comme Kiwi Backup propose une télésauvegarde elle aussi incrémentielle, mais… à l’octet cette fois, et via une simple ligne ADSL. Ce mode de facturation est très simple. A partir du moment où l’on transfère uniquement les octets modifiés des fichiers, et non pas les fichiers entiers, le travail à faire est plus rapide et moins cher. Et surtout, sans risque d’erreur dans la ressaisie. »

Une réflexion au sujet de « La sauvegarde en ligne, un passage obligé »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *